Le système de caméra minimise les risques sanitaires lors de l'ingestion de produits de la mer

À la recherche des survivants

fr_case-study-seafood-products-technet
Chaque année, l'Union européenne traite plus de 6 millions de tonnes de poissons. Ils sont soumis à de stricts contrôles réglementaires afin de minimiser les risques sanitaires pour les consommateurs.
 
Les poissons de mer peuvent contenir des parasites dangereux pour l'homme en cas d'ingestion de produits à la préparation insuffisante. Le risque d'infection dépend du degré de vitalité des parasites, tels que les anisakis par exemple. La société technet GmbH sise à Stuttgart a développé un système qui détecte les contours et les paramètres de surface des parasites à l'aide d'une caméra industrielle USB 3 uEye CP d'IDS et en déduit les énergies de courbure des différentes larves. L'énergie de courbure permet ensuite d'établir un lien avec le métabolisme et donc la vitalité.
 

Retour